Ajouter votre annonce
Posté par Florian le 00 00 0000 dernière mise à jours le 00 00 0000

Il était une fois la Turmel's Family

Le premier reportage de l'année commenceras par un sujet qui me tiens à cœur. Une histoire que les américains adoreraient. L'histoire d'un petit gars et de sa femme qui de rien est arrivé a réaliser son rêve.

Tout commence au début du mariage avec un punching ball. La au moins démontage ultra rapide puis ce sera une chenille artisanale (anciennement Berlioz) pendant 1 an et demi.

De la ce sera un petit scalextric mais vraiment petit. Comme il etait vraiment petit on passera directement a l'époque pêche aux canards et au churros. De la on passera ou on repassera au scalextric tout cela dans des villages autour d'Avignon.

Entre temps comme la conjoncture était difficile, les paraboles pas encore envahissantes et la télé pas encore écran plat partout nous dirons qu'il repeuplait la France (cela commença par une équipe de bay-foot mais là maintenant il se rapproche de l'équipe de foot) le scalextric terminera l'époque foraine.
 
commencement donc de l'époque circassienne le théâtre de marionnettes puis le toro piscine. L'hiver s'en suis le début de la construction artisanale pendant 3 ans avec son beau-pere pendant ce temps la et en parallèle il continue son équipe de foot.
 
Et tout d'un coup vente aux enchères des établissements LAURENT a Chalais du coup il achète le nom et de la une grande histoire commence après un tâtonnement a Chalais il s'installe a Chevanceaux.
 
Maintenant il est en train de devenir numéro en Europe avec une caravane sortie toute les 8 heures (non je sais j'exagère juste un peu).

Pour terminé ce qui me frappe le plus dans cette réussite fulgurante ce sont deux choses la première c'est de réalisé son rêve et l'amener à ce degré de professionnalisme et de créativité où en cette époque tout le monde en vient aux lattes italiennes lui est revenu a la construction originale de l'âme LAURENT en lui ajoutant sa touche personnelle, les tôles formées en arrondies. C'est clair que ce n'est pas la facilité mais c'est la sûreté de n'etre pas copié.

La deuxième c'est le personnage pour l'avoir connu dans des périodes, on va dire un mot a la mode: très précaires pour pas dire trimard et l'avoir revu récemment c'est la simplicité du personnage et la reconnaissance de ses anciennes relations. Certes ce n'est plus les vieilles renault 5 et autres mais le personnage se rappelle bien d'où il vient.

Voilà c'est John le Carrossier et Sandy le cerveau au fait elle est encore enceinte et ils pensent s'arrêté à 10 enfants (je comprends pas !!! Ils ont pourtant la télé maintenant).

 

turmel